Historique

Après 22 ans d’enseignement en cours hebdomadaires de yoga traditionnel ouverts à tous et plus de 10 ans d’investissement dans la formation d’enseignant/e/s, le temps est venu de donner une nouvelle impulsion à ma transmission du yoga.

Me retournant sur toutes ces années d’aventure Cfey Bansuri, beaucoup de belles choses me reviennent… D’intenses rencontres humaines… D’enrichissantes expériences en liens… Qui me révèlent de nouvelles compréhensions et d’indéniables avancées sur le chemin de la vie…

De nombreux élèves m’ont fait le privilège de me donner leur confiance, certains/es d’entre eux/elles participant à mes cours hebdomadaires depuis plus de vingt ans déjà. A noter que, même si les hommes sont de plus en plus présents, les femmes restent toujours plus nombreuses à se tourner vers le yoga. Une quarantaine d’entre-elles m’ont par ailleurs accordé leur confiance, désireuses d’aller plus loin dans la connaissance avec quatre années d’études et de mises en pratique, avec l’envie de devenir enseignantes de yoga. Une grande partie de celles-ci sont déjà diplômées, les autres étant en passe de l’être ou en milieu de cursus. Elles m’ont donné et me donnent toujours l’opportunité de transmettre le témoin de cet art qu’est le yoga. Recevez ici mon infinie reconnaissance.

Tradition

Il est en effet très important pour moi de diffuser ce savoir dispensé en Suisse avec grande générosité dès les années 1980 par Sri Âchârya T.K. Sribhashyam par le biais de son école Yogakshemam à Neuchâtel.

Une de ses fidèles élèves, Elise Zufferey-Forrer, ma chère mère aussi, a su démontrer par son exemple de mise en œuvre comment le yoga pouvait sublimer une vie et combien il était important de propager cet héritage au plus grand nombre, sous peine de le rendre stérile.

Je profite d’exprimer ici mon infinie reconnaissance en leur rendant hommage ainsi qu’à Sri Âchârya Tirumalai Krishnamacharya, père de Sribhashyam et très grand Maître lui aussi.

Je joints à eux-tous, hélas déjà disparus, le souvenir de mon cher père Célien Zufferey, également très riche de spiritualité…. Sans la générosité, le partage et l’exemple qui étaient les leurs rien de tout cela ne serait transmis aujourd’hui.

Avec le sentiment d’avoir posé les bases de la pratique du yoga postural, et ce avec la vision philosophique indienne, il me semble à présent judicieux d’avancer dans les concepts et d’affiner la compréhension des textes que le programme très riche de la formation d’enseignant/e diplômé/e ne permet pourtant pas d’aborder, faute de temps. Raison pour laquelle décision est prise de ne plus reprendre de nouveaux élèves futurs enseignants, dès l’automne 2017…

Cette nouvelle situation me donne dès l’automne 2019, par le temps libéré, l’opportunité de mettre sur pied de nouvelles offres tout en poursuivant bien sûr les cours hebdomadaires à Sion et à Sierre.